Reprendre une entreprise familiale en Haute Gironde: les étapes clés?

Saviez-vous qu’en France les entreprises familiales ont une place importante dans l’économie française ?   Dans notre région, en Haute Gironde, nombreuses sont les entreprises implantées sur le territoire, dynamisant l’économie locale en créant des emplois. Faire partie d’une entreprise familiale c’est également soutenir l’histoire, le patrimoine en local pour les générations futures.  

Quelques chiffres clés sur les reprises d’entreprise TPE et PME  
En 2017, 30% des entreprises sont cédées en interne (famille ou personnel). L’âge moyen des repreneurs pour les PME se situe aux environs de 48 ans. Selon la dernière estimation de BPI France, cette moyenne d’âge des repreneurs d’entreprises serait de 41 ans pour les TPE. 

Ces données sont issues d’un observatoire de la transmission des TPE  réalisée par l’Association nationale pour la Transmission d’Entreprise.  

Selon le baromètre 2020 de la transmission des PME, les Transmissions intrafamiliales représentent 25% des transmissions d’entreprise. 

La cession d’entreprises familiales est une démarche complexe et somme toute risquée, qui s’explique en majeure partie par un manque de visibilité de l’activité à long terme et des difficultés pour obtenir des financements.

Dans cet article, nous verrons les points clé afin de réussir la reprise de votre entreprise familiale en Haute Gironde et de pallier ces difficultés. 

 

La reprise de l’entreprise familiale doit s’étudier comme une création d’entreprise  

La transmission d’entreprises familiales  peut faillir de par la relation entre le parent cédant l’entreprise et les enfants repreneurs. Certains aspects ne sont pas forcément évoqués lors de cette transition et la reprise de la société familiale n’est pas assez bien préparée avant le départ du cédant.  

C’est pourquoi, lorsque vous reprenez une entreprise familiale vous devez considérer cette opération comme la création d’une entreprise afin de vous assurer du bon démarrage et ensuite de sa pérennité sur le long terme :  

    1️⃣​ Réaliser un diagnostic afin de connaître la situation de l’entreprise à l’instant T .
    2️⃣​ Établir un plan financier prévisionnel pour les années futures en vous rapportant à la situation économique des années passées, à l’évolution du marché et à votre souhait d’innover. Des bilans sur le chiffre d’affaires et les marges dégagées doivent être consultés.
    3️⃣​ Échanger avec les membres de la famille présents dans cette transmission afin de discuter d’un accompagnement pour que cette transition se passe en toute sérénité.  
    4️⃣​ S’entourer de spécialistes pour être accompagné dans les démarches (Chambre de commerce, Chambre de métier et de l’artisanat, expert-comptable…) et consulter un notaire afin d’officialiser la transmission. 

Pour le cédant l’organisation doit être méthodique, c’est une étape clé où il faut appréhender les différentes options possibles. Attention à ne pas sous-estimer le temps nécessaire à cette transmission ! Elle doit se préparer longtemps en avance pour traiter tous les aspects nécessaires et transmettre son entreprise familiale dans les meilleures conditions et délais.  

Pour l’enfant repreneur (ou un autre membre de la famille) c’est un projet de vie. Le caractère familial de l’entreprise ne doit en aucun cas biaiser le processus de la transmission et de reprise de l’activité familiale. 

Il faut reprendre pour de bonnes raisons et appréhender la démarche comme pour celle d’une création d’entreprise. 

Pourquoi ne pas engager une véritable étude de marché pour bien se positionner à travers une analyse des forces et faiblesses, risques et opportunité du marché visé.

C’est un projet qui doit être avant tout viable, fiable et qui vous correspond.  

D’un point de vue fiscal, la cession ou reprise d’une entreprise à des conséquences tant pour le repreneur que pour le cédant. Vous pouvez vous référez au pacte Dutreil qui joue un rôle important sur cet aspect. Il a été créé afin de faciliter l’accès à la création d’entreprise en simplifiant les démarches administratives et en allégeant la fiscalité.

Le pacte Dutreil, son rôle dans la transmission et reprise d’entreprise familiale ?  

Lorsque vous cédez ou transmettez votre entreprise, 2 solutions existent pour les chefs d’entreprise :  

  • La cession d’entreprise c’est-à-dire la vente  
  • La donation ou la transmission à travers l’héritage  

Pour une donation de l’entreprise, elle est réalisable lors d’une donation-partage de la société à travers tous les héritiers.  

Le pacte Dutreil, mis en place en 2003, vous permet d’éviter que vos héritiers ne soient obligés (lors de votre décès) de vendre l’entreprise afin de payer les droits de succession.  

Si toutes les conditions sont réunies, vos héritiers bénéficieront d’une réduction des droits et abattements de mutation à titre gratuit. 

Si vous possédez une entreprise individuelle, le pacte Dutreil permet également d’allier allégements fiscaux et mécanismes de donations pour les autres héritiers. Si vous avez plusieurs héritiers il est préférable de faire une donation-partage à tous vos héritiers plutôt que plusieurs actes de donation simple séparés.  Si un seul de vos héritiers souhaite reprendre l’entreprise familiale, l’un des enfants reçoit l’entreprise, les autres bénéficient d’une donation d’autres biens ou d’un don d’argent.  

Il est également possible de créer une holding de reprise pour la transmission de votre entreprise familiale. 

 

Transmettre et reprendre l’entreprise familiale en toute sérénité pour perdurer l’héritage  

Une cession d’entreprise familiale est avant tout une aventure humaine et riche qui peut prendre une toute autre dimension lorsqu’elle intervient dans le cadre familial. Que ce soit pour le cédeur ou le repreneur de l’activité. 

  • Dialoguer et communiquer avec les membres de votre famille, le dirigeant de l’entreprise afin d’éviter les non-dits et les quiproquos. 
  • Effectuer les partages afin d’éviter la jalousie des autres membres de la famille, des héritiers. Que la cession soit claire aux yeux de tout le monde. 
  • Accompagner le cédant de la société et établir un plan de reprise d’activité avec lui afin de définir les rôles et obligations de deux parties et ainsi éviter les comportements désagréables (manque de confiance…). L’important est que le cédant vive bien cette situation de cession et que le repreneur puisse se lancer sans arrière-pensée. 

 

Besoin de plus d’informations sur la transmission et la reprise d’entreprise familiale en Haute Gironde ? NEOCAP TPE vous accompagne dans ce beau projet pour assurer la continuité de votre société entre 2 générations. Notre rôle est de vous accompagner dans cette avancée, en vous épaulant pour cette passation puis, en vous aiguillant sur votre future direction.  Une question autour de ce projet ? Je vous joins mon agenda, vous pouvez réserver un créneau afin que nous discutions de votre transmission d’entreprise en Haute Gironde. Nous intervenons auprès d’entreprises locales basées dans le secteur de Blaye, St-André-de-Cubzac, Saint-Savin, Saint-Ciers-sur-Gironde… 

    Besoin de faire un état des lieux de votre activité?Contactez-moi  pour toutes demandes d’information.

    0 commentaires

    Soumettre un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.